Accueil

C’est en septembre 2016, dans le village de Paliseul, qu’Albert et Laurence Poncelet, tous deux passionnés d’arts martiaux, ont ouvert les portes de leur Jiyuseikan dojo flambant neuf.
Ce dojo privé se situe au cœur des Ardennes belges, en province de Luxembourg et à seulement 15 minutes de l’autoroute E411, proche des communes de Bertrix, Bièvre, Bouillon, Libin et Libramont.
En semaine, il abrite des cours réguliers de Ju-Jutsu Traditionnel, d’Aikido kishinkaï et de yoga.
Les week-ends et congés scolaires, des stages d’arts martiaux et de yoga y sont organisés.
Ce bâtiment exceptionnel a été construit quasi entièrement par ses propriétaires et spécialement pensé en vue d’y pratiquer et d’y enseigner les arts martiaux.

Un peu d’histoire…

En 1970, Albert débute la pratique par le Judo, il a 5 ans. Dès 1973, le club d’Hatrival prend une orientation de Ju-jutsu traditionnel, style Hakko-Ryu.
Passionné par la pratique et désireux de transmettre, Albert commence à enseigner alors qu’il est ceinture marron, en 1984. Il obtient son Shodan l’année suivante.
Albert accompagne de nombreux élèves dans les clubs de La Roche, Forrières, Corbion et Paliseul. Parmi eux, 70 pratiquants réussissent l’examen de la ceinture noire et progressent, pour certains, jusqu’au 5ème dan !

En 2010, Albert a la chance de rencontrer Léo Tamaki Senseï, fondateur de l’Aïkido Kishinkan.
Ce premier stage d’Aïkido est une révélation ! La pratique proposée par Léo Tamaki rend possible l’application de théories depuis longtemps entendues.
Le travail est immense… Albert est courageux !
De là, les choses s’enchaînent, Albert participe à de nombreux stages, rencontre Hino Akira Senseï, fondateur de l’Hino Budo et Kuroda Tetsuzan Senseï, Soke du Shinbukan Kuroda Dojo. Grâce à une pratique intense, Albert progresse rapidement.
En été 2011, Albert réalise un superbe voyage au Japon. Il accompagne Léo Tamaki pour un Master Tour.
Depuis, il suit l’enseignement de ces Maîtres aussi souvent que possible.

En 2016, Albert choisit d’enseigner l’Aïkido Kishinkaï avec l’ouverture d’un nouveau cours au sein de son magnifique dojo.

Le travail en profondeur des principes enseignés par ses Maîtres révèle à Albert la véritable essence de sa pratique et lui permet de progresser encore dans sa discipline première, le Ju-Jutsu Traditionnel.

Les cours de Ju-Jutsu Traditionnel dispensés au Jiyuseikan dojo sont placés sous l’égide de la Fédération de Ju-Jutsu Traditionnel (FJJT). Albert partage d’ailleurs avec Jacques Broggi la direction technique de cette fédération d’exception dans laquelle des valeurs comme le respect de chacun et l’ouverture sont réalité.

Pour l’Aïkido Kishinkaï, le club est affilié à la Kishinkaï Aïkido Belgium (KAB).

Pourquoi le « Jiyuseikan » dojo?

Une embûche sur son parcours donne, à Albert, l’envie et la force de rebondir. Le projet de créer son propre dojo se concrétise.
Avec le soutien de Laurence, son épouse, et de sa famille, ce grand projet voit le jour en 2016.

Le nom « Jiyuseikan » est composé de quatre kanjis (idéogrammes d’origine chinoise) :

Les deux premiers signifient « Liberté »
Le troisième a le sens de « juste »

 


Le dernier signifie « bâtiment »

 


Jyuseikan, la maison des hommes justes

Un projet de belle envergure…

Cet espace est sans aucun doute un lieu propice à la recherche, à l’évolution et à l’épanouissement de chacun. Pédagogue dans l’âme, Albert y propose des cours et des stages réguliers. Avec Laurence, ils vous permettent de louer ce magnifique espace, pour une période définie ou encore de manière plus régulière. Dans cet esprit, des activités en lien avec la pratique martiale ou, plus largement, la recherche de bien-être y sont les bienvenues.